Top 10 des micro aventures originales sur l’île de la Réunion               

Après 11 mois, 17 jours et 7 heures sans avoir quitté l’ile intense, je vous transmet tel un Zarlor mes 10 micro-aventures originales préférées de la Réunion.

1 – L’inédite  – l’exploration du trou d’eau à la Saline-les-Bains

Trou d’eau, la plage sud de la Saline-les-Bains, porte son nom mythique suite à la résurgence de la nappe phréatique dans un tunnel de lave des temps anciens. Même si une chaine semble vous entraver son entrée, nous vous invitons à vivre l’aventure de la nage nyctalope en eau douce à quelques pas de l’océan. Un petit saut vers l’inconnu et vous y êtes ! Armés d’une frontale qui devra rester hors de l’eau (démerdez vous avec ça), vous aurez à nager sur environ 30 mètres jusqu’au fond du trou.

Le petit truc en + : des chaussures d’eau pour la partie marche du fond du trou

 2 – La sportive : le tour de l’ile à vélo

Le caillou, comme certains l’appelle ici, est une jolie patate d’environ 45 km de diamètre. Le tour de l’île vous en coutera environ 230km + ou – 5 km au plus près de la cote. Début Novembre 2020, un potentiel confinement approchant, je tente la boucle, sans savoir au matin si j’allais vraiment aller au bout ou rebrousser chemin. Partant de la Saline-les-Bains, je me laisse jusqu’à Saint-Pierre (à 45km) et midi pour savoir si je persévère. Malgré une crevaison dans une zone industrielle moche et abandonnée, les sensations et le moral sont bons, je décide de me lancer corps et fesses dans le projet. Après un sandwich à St Joseph, je réserve un lit en dernière minute à Pension Cargo -Bras Panon- pour finir l’étape à 140km. Je termine le tour le l’ile le lendemain pépouze par le nord avec environ 80km, en bombardant sur la route du litoral pour que ça passe vite.

Nous réîterons l’aventure les 9 et 10 Septembre 2021 avec l’amiral Théophile, par le nord cette fois, avec une crevaison à 30km sur la route du littoral, une pause à la brasserie Dalons et une arrivée dans Saint-André bouchonnée le 1er jour. Après gros repas et une nuit chez les potes, réveil à 7h pour partir à 8h. Les jambes sont bonnes et après la grosse rampe de entre Sainte-Anne et Sainte-Rose, nous arrivons au Pont supendu sur la Rivière de l’est, et là je vois que j’ai pété un rayon, que ma jante est en accordéon et touche le cadre des 2 côtés. Après ¾ h de réparation grâce à ma clé à rayons magique, nous repartons bonnant-malant avec des ajustements toutes les 1/2h. A 13h30, pause, la roue est stable, nous avons fait seulement 75 km sur les 146 totaux, 5h30 après être partis. Nouveau départ en fanfare à 14h remplis comme des outres, nous avalons littéralement les 70 derniers km en 3h.

On recommande, dans le cas d’une traversées Sud> Nord anti horaire une escale chez Pension Cargo (l’une des auberges les moins chères de l’ile) ou chez Willy Desprairies (Une collection de rhum a en faire palir Madame Hanibal). Si vous le faites en vélo de course, de l’entrainement et un vélo alu ou carbone sont recommandés. 2 litres d’eau par personne, c’est bien aussi.

Le petit truc qui te sauvera : gardez des jambes et de la batterie pour mettre de la musique sur les 15 km de la route du littoral. Un kit de réparation vélo est aussi plus que recommandé. La musique Pédalé velo de DJ Yash vous rajoutera un rythme et une motivation péî.

3 – La microaventure volcanique – Exploration d’un tunnel de lave dans le sud sauvage

C’est après Saint-Philippe, dans le pays brulé, que l’on peut se frotter aux coulées de laves de la fournaise. Plusieurs compagnies de guides, dont Basaltik et Rando-volcan.com vous proposent des explorations dans ces tunnels de plusieurs kilomètres, dont la plus connue est celle issue de la coulée de 2007. Notre guide Franck de rando-volcan.com est titulaire d’un brevet d’accompagnateur en montagne et arpente des tunnels depuis 10 ans, il nous guide avec passion et bonne humeur durant les 3 heures que dure la déambulation spéléologique. Un très bon moment à vivre en famille dès 6/8 ans ou l’on alternera marche, 4 pattes et rampage. A recommander !

Le petit truc qui va bien : Un pantalon de rando hyper stretch pour pas se manger les genoux vous est demandé, prenez votre meilleur, mais pas le plus beau.

4 – La micro-aventure océanique : Sortie dauphins / baleine avec Charlotte Boiron Underwater Photographe

Charlotte, c’est la meuf passionnée, sourire tranche papaye qui ne sera jamais blasée de voir ses grands amis, dauphins, tortues et baleines et même si elle les a déjà croisés plusieurs fois dans la semaine ! En plus d’être le capt’aine qui s’adapte au mood de son équipage, elle te partagera sa passion pour la photographie, la plongée et surtout pour les 2 mélés. Et quand en plus on te confirme que tu peux y boire ta dodo sur le pont du bateau, tu me dis, le rêve existe ? Mais oui mon bon môsieur ! et c’est au départ du port de Saint-Gilles et ça ne coute pas si cher mon fils, surtout si vous êtes une équipe de 8. Contactez-là pour vivre l’aventure, si en plus vous aimez la photographie, c’est le métier de Charlotte.

Le petit truc à penser : Prend ton plus gros zoom, de la crème solaire et des lunettes de sun.

 5 – La microaventure montagnarde : Bivouac au Piton des Neiges

Le piton des Neiges, c’est le cousin de la Fournaise, un ti peu pu gran, plus vieu, plu gayar pi plu zoli, pi plu calme ossi. À 3000 et 70 mètres de culmination, soyez sûrs d’avoir un bon duvet ( 0°C ou 5°C confort fera l’affaire) et une tente de moins de 3kg et compact pour vous lancer dans l’aventure. Plusieurs accès sont possibles, par Salazie, la montée au Piton des Neiges depuis Hell-Bourg vous amène pour 7h et 2350 m via le sentier du Cap Anglais – réservée aux aguerris de la randonnée. La Classique, par Cilaos au départ du bloc, vous emmènera sur 4h de montée et « seulement » 1730m de dénivelé, plus accessible, mais déconseillé aux personnes qui ont les genoux fragiles, la montée puis la redescente du bloc à flan de rempart étant toujours très sollicitante. En haut, le spectacle est incroyable, on aperçoit aussi bien le Port,  Saint Pierre, le Tampon, Saint Benoit, Saint André, les 3 cirques et bien sur le Volcan par temps dégagé sur un 360° que je n’ai jamais retrouvé ailleurs.

La version bivouac en haut vous permet de partir sans vous stresser jusqu’à midi le premier jour et d’admirer à la fois le coucher, et le lever du soleil – un must.

Le petit truc qui fait plaiz’ : Une flascounette de votre meilleur rhum arrangé maison réveillera vos émotions et les plus frileux à la tombée de la nuit, ça va titiller les 5°C c’est sûr, les 0°C si vous êtes dans une passade froide.

6 – L’aventure associative – les mercredis bénévole à la Raffinerie

Plus qu’une aventure, le mercredi matin de la Raffinerie, la friche éco-culturelle de Savannah, c’est l’occasion d’intégrer un collectif de bénévoles incroyables, tous plus souriants et tolérants qui œuvrent à faire avancer le quartier dans un lieu magique. Sans la Raffinerie, notre séjour à la Réunion n’aurait pas eu autant de sens, de lien social, d’apprentissage et de franche camaraderie. Que ce soit sur la micro-forêt, la micro-recyclerie, la serre aquaponique, en cuisine, pour créer le futur verger, accompagner l’installation des nouveaux containers et/ou réarranger l’espace pour en accueillir de nouveaux, il y a toujours de grosses opérations de créations de structures, de meubles en cours, une aide bienveillante est donc toujours appréciée. Une fois intégrés dans le collectif, vous maitriserez des mots inconnus jusqu’alors comme Oceco, Communecter, stygmergie, ravtou, mig, tork, recyclette, bois de chandelle, wecking bed, Myawaki.

On souhaite un longue vie au lieu et au collectif, vous nous manquez déjà.

Le petit truc de Fafa: Prends tes plus vieilles baskets, un vieux t-shirt et à grignoter le matin, la Raffinerie t’invite à manger le midi et tu gagne quelques points pour l’apero du soir.

7 La microaventure photographique et culturelle :   Atelier création cyanotype avec Lolo Calot

Laurent Callot est artiste photographe installé dans l’Ouest de la Réunion, un copain de la Raffinerie. Nous avons découvert ses œuvres sur les différents marchés de créateurs de l’ile, et ses cyanotypes ont fait partie dès le début de notre décoration domestique. Je ne me voyais pas partir sans avoir pu vivre cette expérience de création, à la fois magique, organique, simple mais très précise. Le cyanotype est une technique de tirage par contact mise au point par Sir Hershel en 1842 à partir d’un mélange de citrate d’ammonium ferrique et de ferricyanure de potassium. Après avoir enduit un papier de bonne qualité du mélange, celui-ci devient photosensible. On peut donc y apposer un negatif au format de la feuille en contact rapproché et soumettre le tout à la lumière – et aux UV-durant 3 à 4 min selon le moment de la journée et l’intensité du soleil. Après avoir rincé le tout à l’eau claire, on viendra révéler et accélérer la pigmentation des oxydes ferriques –bleus- dans une dissolution à quelques % d’eau oxygéné. L’œuvre se révèle dans toute sa splendeur, précise et organique, chaque étape en révélant des contours plus précis. Une expérience incroyable, avec le mec le plus vintage et le plus souriant de l’ile et de Villèle. Le format proposé par Lolo – atelier pour 2 à 4 personnes- environ 4h – 4 photos choisies par vos soins, format JPEG transférés sur 4 œuvres A4+ avec lesquelles vous repartez, 4 œuvres uniques et inestimables pour le prix d’un baptême de parapente de 30 min (Le Gadiamb)

Le petit truc à garder en tête: une super expérience cadeau à offrir à un proche qui aime la création et la photographie.

8 La pépouze : Weekend barbeuc à l’entre 2 songes

Vous cherchez une sortie tranquille pour le week-end hors des bas de l’île ou de la ville ?  L’entre-2-songes, le camping / gites insolites d’Isabelle est un havre de paix dans le magnifique village classé de l’entre-deux. Super bien placé à proximité des sentiers de randonnée qui mènent sur les crêtes du Dimitile, via les sentiers Zèbres ou Bayonne, le camping est une perle, abordable, reposant et accueillant. Accueillant parce que la gérante, Isabelle, fera tout pour vous mettre à l’aise, arrangeante, drôle et de bon conseil, des hébergeurs comme on les adore. Si vous voulez vous faire un ti barbak sur place,  le matériel est à disposition, vous allez être bien pour déguster la Bib, la bière de l’entre-deux– au son des braises qui crépitent ;

Le petit truc du coin : Le Vavang’Art, le lieu culturel et artistique du village est à 15 min à pied, profitez-en pour les visiter, ça vaut le coup. N’oubliez pas l’anti moustique aussi, ça pique sévère au camping.

9 La micro aventure engagée- Les actions citoyennes avec Extinction Rebellion 974

S’il ya bien une association qui se bouge sur l’ile pour la préservation de l’environnement, les actions coup de poing et la dénonciation des projets écocides sur l’ile, c’est bien celle-ci. Avec plusieurs volets et fers de lance comme l’accessibilité à vélo (6 vélorutions organisées depuis 2018), des ramassages de déchets, des actions antipub ou contre les projets écocides (NRL- Nouvelle Route du Littoral, carrière de bois blanc, Manapany Bay, occupation de Kasabona), l’association est active et n’attend que votre soutien pour endiguer la perte de biodiversité et contrer les projets bétonisants. Rejoignez l’action, tout le monde est bienvenue.

Le petit truc à considérer : Le seul prérequis avant de rejoindre le mouvement est de partager la charte de valeurs, large et inclusive.

10 La sortie musicale bon plan sympa, plus qu’une micro aventure – Les soirées Payanke et Varangue du Lagon

Qui n’a pas réve de voir Grain Semé ,  Daniel Waro, Ziskakan, Ann O’Aro et bien d’autres avec une bière à la main et la plage en fond de visuel. C’est ce qui est possible – et gratuit – grâce au Payanke. Les samedi et dimanche soir, hors confinement / couvre-feu / pandémie mondiale / grêve des accordeurs de piano – vous aurez la chance d’assister à ces magnifiques concerts.

Le petit truc Gépadsou : si tu es fauché, tu peux squatter la plage avec tes bières et profiter du son – sans te mettre à ras la terrasse non plus, ça fait mauvais genre.

Publié par Fabien CARTIER-MOULIN

Savoyard, passionné de montagne, de bonnes idées, d'aventure en tout genre et d'écologie. J'œuvre en promotion et rédaction web depuis 2009, en 2012 avec Quechua sur les sites web tentes & camping. A Montréal de 2012 à 2015, je suis rédacteur, stratège web puis chargé de mailing. Webmaster du géofestival en 2016, j'ai ensuite organisé 900 évènements team building avec Diverty Events de 2016 à 2020 en région Rhône-Alpes. En Octobre 2020, je m'installe à la Réunion. Atomes crochus avec le plein air, la photo, l'évènementiel et les sports de montagne, je suis de retour à Chambéry fin 2021.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :