Gravir des sommets – ou pas

Ta rando, tu la prends avec ou sans sommet ?

Pour un public sportif classique, lambda avec un imaginaire moyen, la quête du sommet est souvent un objectif de randonnée. Pour celui qui randonne depuis tout petit, avec les parents, les cousins, les copains, les frangins, la « belle sortie » est associée à celle où l’on ira titiller les cieux, en tout cas un beau sommet du coin. Aboutissement – dépassement – symbole sont des idées associées à la conquête d’un point culminant montagneux.

Pour ma dulcinée, originaire des plaines du nord-est, ce concept de toujours aller au plus haut lui sort souvent par les trous d’nez. Pourquoi ? On n’est pas bien là, avec nos belles baskets ? Avec nos 7,7 km et 410 D+ ?  Et puis y en a marre aussi, je suis crevée.

Pour mon père, vouloir vaincre les sommets, c’est un postulat au final assez récent : « Avant, les paysans, y s’en foutaient d’aller sur les crêtes, y’avait rien à croûter au sommet ! Hertzog, quand il a vaincu l’Annapurna, c’était un héro national, n’empêche que sans Lachenal, le paysan, il aurait pas été au sommet ni devenu ministre ensuite le Maurice. » « Lachenal avait bien vu que que ses mains gelaient – mais vu que Hertzog était aspiré, il pouvait pas ne pas l’accompagner »

« Pis après, les paysans, ça a été leur gagne-pain d’aller au sommet » « Quand j’avais 10 ans, on n’avait pas les moyens d’aller au sommet sans inquiéter la famille, ça n’avait pas pas d’importance, les crêtes étaient trop loin » « Pis bon, une rando, ça doit pas forcément être une épreuve » – c’est aussi une histoire d’âge et d’envie.

Il n’y a pas bien sûr pas d’injonction à gravir des sommets pour faire une belle journée de montagne. C’est une carte mentale et un référentiel à un imaginaire de se dire que la bonne journée de randonnée, d’alpinisme ou de grimpe est celle qui finit au top.

N’empêche que :

  • La vue est quand même vachement plus belle – aller chercher les 50/100/200 derniers mètres de déniv’ nous permet souvent d’aller chercher la vue à 360° qui nous manquait, c’est pas un sacerdoce non plus !
  • J’ai beau tourner dans tous les sens, le sentiment de satisfaction d’être allé en haut reste grisant, on ne pouvait pas « faire mieux », ce jour-là, étant limité par la gravité qui nous collait au dernier endroit de terre ferme.
  • Les non-ascensions restent rarement dans – les – l’histoire(s) – celles de familles comme la grande

Et vous , quelle est votre relation aux pointes orbitales montagneuses ? Est-ce qu’une journée sans pointu, c’est une journée de foutue ? Est-ce que le seul fait d’être dehors dans un beau cadre, avec des paysages magnifiques vous suffit ?

Bon, chacun sa course, chacun sa rando – passe le message à ton poto. Je vous laisse, je dois aller terrasser le point culminant des Mascareignes – aka ‘The Piton of the Snows’ – ça va être deux osties de belles journées !

J’attends vos avis et le développement de votre imaginaire sur vos pratiques !

Publié par Fabien CARTIER-MOULIN

Savoyard, passionné de montagne, de bonnes idées, d'aventure en tout genre et d'écologie. J'œuvre en promotion et rédaction web depuis 2009, en 2012 avec Quechua sur les sites web tentes & camping. A Montréal de 2012 à 2015, je suis rédacteur, stratège web puis chargé de mailing. Webmaster du géofestival en 2016, j'ai ensuite organisé 900 évènements team building avec Diverty Events de 2016 à 2020 en région Rhône-Alpes. En Octobre 2020, je m'installe à la Réunion. Atomes crochus avec le plein air, la photo, l'évènementiel et les sports de montagne, je suis de retour à Chambéry fin 2021.

Un avis sur « Gravir des sommets – ou pas »

  1. Personnellement, je trouve que les paysages se suffisent à eux-meme, le seul fait d’être en mouvement et dehors suffit à combler mes ardeurs. Et j’ai peur du vide.

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :